"> Larmes Blanches
 

Google



 
Larmes Blanches - Logistique : tout sur la logistique ...
Février 2000 ...
Second voyage de l'année au Viet Nam
Octobre 1998 : Découverte de l'est du Canada, de l'Ontario au Québec
Août 1999 : Découverte du Viêt Nam ; Le Mékong, Saigon, Ca Na, Nha Trang, Hué, Hoi an ...
Lentz, l'histoire d'une famille...
du XVIII° à nos jours
(ou presque, suis en retard dans la mise à jours, désole...)
Ta S

Une histoire d'amour et d'adultères
Tout commence et fini par des lettres abandonnées sur les bords d'un lac de montagne

Outils d'aide au diagnostique des maladies des poissons exotiques, des poissons d'aquarium

 



 

Les humeurs
de
Larmes Blanches

Ici, au gré de mes enthousiasmes, de mes révoltes et de mes émotions retrouvez mes humeurs, aujourd'hui ou demain, un jour ou l'autre ...

Vous pouvez aussi laisser vos humeurs dans le "livre d'or", pour que les échanges enrichissent le débat.

  • 27 juin 2005 - Le gouvernement des sondages :

    - Quand plus des deux tiers des français qui ont voté non aux référendum pensent qu 'il y a trop d'étrangers en France, Villepin consulte le Front national sur la politique européenne de la France.

    - Le ministre des transports annonce une pause dans la pose des radars, alors que les usagers commencent à savoir comment rouler avec les radars et que la seule solution pour que les vitesses soient respectées est de mettre des radars partout !

    - Le ministre de l' intérieur est à deux doigts de demander la ré-ouverture du bagne ...

  • 16 juin 2006 - Référendum (suite (suite)) :
    Après la victoire du non, le débat en Europe et dans la presse française semble se réduire à un Tony Blair qui souhaite une Europe libérale et dérèglementée comme le Royaume Uni et un Jacques Chirac qui défend le corporatisme des agriculteurs français qui polluent la France avec leurs engrais et les déjections de leurs animaux élevés hors sol et qui ruinent les campagnes des pays du sud grâces aux subventions européennes qui rendent nos céréales exportées moins chères que les produits locaux. Ceux qui nous promettaient une autre Europe grâce au "Non", où sont-ils, que font-ils, que disent-ils ?

  • 15 juin 2005 - Référendum (suite) :
    ... Il y en a pas ... que ce soit au niveau de la politique intérieure où européenne ...
    Et si au second tour en 2007, on retrouvait Le Pen contre Besancenot ... A les voir agir, cela semble être le souhait des divers courants de l' UMP, de l' UDF ou du PS ...

  • 7 juin 2005 - Apple Macintosh avec Intel "inside" :

    C' est assurément la fin d' une époque. Celle où IBM était capable de faire rêver avec les processeurs PowerPC. Apple s' est toujours allié à des "Monstres" pour ses processeurs Motorola, IBM et maintenant Intel.

    Les changements de fondeurs n' ont pas empêcher les macs de rester si originaux. Intel ne changera rien à cela. Ne nous y trompons pas Apple ne va pas fabriquer des PC. Ce sera toujours des Macs ! Et ce n' est pas demain que les PC pourront faire tourner OSX. En revanche, il semble bien que les macs pourront faire tourner non seulement OSX mais aussi divers Unix, Linux ... mais aussi Windows, voir même les applications Windows sans Windows, directement dans OSX, avec la complicité de Wine.

    Partageant le même moteur que les unités sous "Windaube", la comparaison des performances sera plus facile entre les deux mondes.

    Le fait de partager des processeurs avec les PC va permettre au Mac de bénéficier des effets de la concurrence entre Intel, AMD et consorts ... De bénéficier de ces effets sur les performances notamment, mais aussi sur les prix. Il semble donc bien que l' applemaniac ait tout à y gagner.

  • 29 mai 2005 - Référendum :

    J' étais pour le Oui et je regrette la victoire du Non. Mais une fois encore les français ont dit à nos hommes politiques que cela suffisait de nous prendre pour des cons ! De nous prendre pour des cons à chaque élection en nous promettant ce dont nous avons envie pour ne surtout pas le faire sitôt élu ! Où sont les hommes de conviction qui comme Mitterand en 1981 promettait de supprimer la peine de mort si il était élu, en sachant que la majorité des français ne partageait pas cette conviction ... Cela n' a pas empêché son élection et les français ne se sont pas sentis trahi quand il a appliqué son programme.
    Que les hommes politiques retrouvent la conviction de leur engagement et nous retrouverons peut-être la conviction de leur honnêteté.

 

  • 29 mai 2005 - Famille :

    Naissance ce jour à 18h20 de Théodore Lentz pesant 2,675 Kg.


  • 28 mai 2005 - La Ferme 2 :

    Où l' on se moque de nous avec la "Surprise" de la visite des enfants : Cela devait être prévu dans le contrat signé par les participants à la ferme. Mais que l' on retrouve dans cet émission les enfants de Steph' de Monac' ou de JPP présentateur vedette du 13 h de TF1... Cela me dépasse ! En tous cas ceux-la e pourront plus pleurer quand Voici s' acharnera sur leur vie privée !

  • 15 mai 2005 - Lundi de Pentecôte travaillé :

    Supprimer un jour férié pour en faire une journée de solidarité avec les personnes âgées est une escroquerie :
    - En France , la répartition des dépenses est de la compétence exclusive de la représentation nationale, on ne peut donc pas créer une recette affectée.
    - Où est la solidarité quand seuls les salariés sont mis à contribution, à l'exclusion des travailleurs indépendants et des revenus du capital.
    - Quel est ce pays, qui en 2005, ne trouve pas d'autre solution pour assurer la solidarité entre génération que de réinventer la Corvée abolie en 1789


  • 7 mai 2005 - Les Urgences de l'Hôpital Américain de Reims :

    Le vendredi 29 avril, vers 20h30, je me présente avec mon fils de 10 ans à l'accueil du service des urgences de l'Hôpital Américain de Reims.

    L'organisation des lieux ne facilite pas les choses puisque la personne (l' infirmière ?) chargée de l' accueil ne voit pas si des personnes attendent, ni dans quel état sont les arrivants, ce qui au niveau d'un service d'urgence m' étonne ...

    Après 25 minutes d'attente, j'entends un : "il y a encore quelqu'un ?" Avec mon fils, nous nous présentons, j'explique que mon fils s'est fait une coupure au doigt. La personne m'informe alors que le chirurgien de garde est en salle d'op. et que tout ce qu'il sera possible de faire dans les heures qui viennent sera de faire tremper le doigt de mon fils en attendant que l'opération se termine. Je demande si il est possible de m'indiquer un autre service d' urgence qui serait capable de soigner mon fils ? On me répond alors sèchement que l'on a pas à me dire ou aller. Je tente d'avoir le nom des cliniques de la ville ayant un service d'urgence, mais le refus de répondre persiste sur un ton de plus en plus agressif.

    Je sors alors et appelle le 112, j' aboutis chez les pompiers à qui j'explique mon problème. Ils me mettent en liaison avec quelqu'  un (d'autre ?) à l' hôpital qui me donne alors le nom de plusieurs clinique de Reims avec un service d'urgence, mais sans pouvoir me dire là ou le problème de mon fils pourra- être pris en charge.

    Je choisi d'aller aux urgences de la polyclinique Courlancy, où je suis bien et vite accueilli dans un service quasiment désert. Pourquoi ne pas m' y avoir envoyé directement, où est la coordination des urgences et la coordination entre public et privé ? Où est le "Service Public" ?

    [Màj] : Pour ceux qui n'auraient pas compris, la question est celle de l'information sur les services d'urgences disponibles...

  • 28 avril 2005 - Accidents du travail :

    Face à l'augmentation du nombre d'accidents du travail et des maladies professionnelles dans le monde le BIT (Bureau International du Travail) et l'OMS (Organisation Mondiale de la santé) lancent un appel commun pour la mise en place de stratégies de préventions.

    - 2.000.000 de personnes décédent des suites d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle chaque année dans le monde.
    - Il y a, chaque année, 268.000.000 d'accidents du travail suivis d'au moins trois jours consécutifs de congé.
    - 160.000.000 de nouveaux cas de maladies professionnelles sont enregistrés chaque année.
    - les indemnités et les absences dues aux accidents du travail et aux maladies professionnelles représentent 4% du PIB mondial.

    Alors que le nombre d'accidents du travail et de maladies professionnelles diminuent dans beaucoup de pays industrialisés on relève une progression importante en asie, en particulier en Chine et en Amérique du sud, notamment au Brésil.

      Economically active population** (2001) Economically active population** (1998) Fatal accidents* (2001) Fatal accidents* (1998) Accidents causing 3 or more days absence** (2001) Accidents causing 3 or more days absence** (1998) Work-related deaths (2001)
    Industrialized countries 419.5 m 409 m 16,000 16,000 12 m 12.5 m 297,000
    Central and Eastern Europe and Central Asia 183 m 184.5 m 17,500 21,500 13.5 m 16.5 m 166,000
    India 444 m 458.5 m 40,000 48,000 30.5 m 37 m 302,000
    China 740.5 m 708 m 90,500 73,500 69 m 56 m 477,000
    Other Asia and Islands 415.5 m 404.5 m 77,000 83,000 58.5 m 63.5 m 256,000
    Sub-Saharan Africa 279.5 m 260.5 m 53,500 54,000 40.5 m 41 m 265,000
    Latin
    America and the Caribbean
    219 m 193.5 m 39,500 29,500 30 m 22.5 m 148,000
    Arab-speaking world
    135 m 113 m 18,000 19,000 13.5 m 14.5 m 139,000
    Total 2,837 m 2,732 m 351,500 345,500 268 m 264 m 2.2m ***
    * Rounded to the nearest 500
    ** Rounded to the nearest 500,000
    *** ILO mid-point estimate averaged from 2 methods


    La compétitivité et les prix de certains pays se trouvent aussi dans l'insécurité, le manque de protection et de prévention de leurs travailleurs. Quand on parle de libre concurrence ou de commerce, il faut aussi penser à ceux qui en meurent et ils sont plus nombreux dans les pays du sud que dans notre riche Europe.



  • 27 avril 2005 - La progression de la part de marché de la Chine pour les produits textiles :

    - Les quotas qui protégeaient l'Europe n'ont pas été supprimés par surprise, l'étonnement des industriels concernés et des hommes politiques est donc ... surprenant !
    - Pour les produits de moyenne gamme ( prix public de 100 à 200 €) la part du prix de revient industriel n'est que de 15 à 20 % donc de 15 à 40 €. Qu'est-ce qui est plus scandaleux que les chinois produisent jusqu'à 5 fois moins cher ou que les réseaux de distribution nous vendent des vêtements 5 fois plus cher qu 'ils ne coûtent à fabriquer ? Et avec de telles marges quelle est la contrainte économique qui "oblige" les "grande" marques à faire produire ou a acheter en Chine ou au Viêt Nam ?
    - Pourquoi s'étonner que les prix chinois baissent avec la disparition des quotas ? Quand un marché est limité cela tire les prix vers le haut, quand il est libéré, les prix reviennent à leur niveau réel pour pouvoir bénéficier de l'effet de masse. Je ne crois pas que les chinois fassent du dumping. Ils avaient des prix artificiellement hauts avant ... car vendre moins cher ne leur aurait alors rien apporté. Maintenant des prix encore plus compétitifs leur permettent de vendre beaucoup plus et donc de gagner plus, c'est d'ailleurs ce qui pose problème.

    - une paire de chaussette coûte en chine entre 0,03 et 0,25 €

    - Les produits chinois ne viennent pas seuls, les réseaux de distributions n'ont pas été boulversés depuis le 1er janvier. Les consommateurs ne vont pas directement chercher leur vêtements en Chine et les prix public du textile n'ont pas été divisé par 5, le problème vient donc des distributeurs ! Personne ne les oblige à acheter en Chine ! Personne ne leur interdit de baisser leurs prix publics ! Personne ne les oblige à auguementer leurs marges déjà "étonnantes" !

  • 23 avril 2005 - "Condamnation" de Barthez :

    Quand est-ce que les membres de la commission de "discipline" seront virés pour cette coupable clémence ?


  • 21 avril 2005 - La nouvelle star :

    Quand Rolland chante "Femmes, je vous aime ..." de Julien Clerc, j'ai l'impression que c'est Gérard Lenormand ..., le jury, lui, trouve ça formidable ...

  • 20 avril 2005 - Francis Mer et Guillaume Sarkosy candidats en ticket pour diriger le MEDEF :

    Francis Mer ancien PDG d'ARCELOR, ancien Ministre de l'économie et des finances (il avait alors organisé le sauvetage d'ALSTOM), administrateur de ce même Groupe ALSTOM depuis le 23 mars de cette année (bizarre, non ?) est candidat à la présidence du MEDEF (le syndicat des patrons) en "ticket" avec Guillaume Sarkosi (le frère de Nicolas ...)

    Imaginons Dominique Strauss-Kahn candidat à la présidence de la CGT en Tickets avec le frère de François Hollande ou de Laurent Fabius ... Je suis sur que ça paraîtrait bizarre, non ?

    Que les deux premiers osent se présenter me parait sur-réaliste ...


  • 15 avril 2005 - Le non au référendum : L'expression d'une revendication pour le respect de la démocratie par nos hommes politiques !


    D'élection en élection, nos hommes politiques multiplient les promesses électorales non-tenues. Alors que les principaux dirigeants de droite comme de gauche, nous invitent à voter "oui", le référendum est l' occasion de faire un choix plus difficile à contourner pour les hommes politiques ! Voter "non", c'est leur faire un bras d'honneur et leur dire : "là, c'est nous qui décidons et vous qui vous "démerdez" avec notre choix, soit exactement l'inverse de ce que de trop nombreux français ont l'impression de vivre à chaque scrutin ! Avec ce référendum, les français ont enfin la sensation que leur vote est incontournable et qu'ils ont un vrai pouvoir.

    Et je suis pour le oui, ...

  • 14 avril 2005 - 22:01- De l'émission Spéciale sur l'Europe avec Jacques Chirac :

    Je craque : je zape ! Chirac est lamentable, il est chiant et donne l'impression de se faire chier comme un rat mort ! Il ne répond pas aux questions et aux interpellations des "jeunes" qui l'interrogent. Il semble a chaque question chercher comment rattacher à la question ce qu'il veut dire aux français au lieu de répondre ! C'est lamentable ! Jean Luc Delarue rame dur pour donner un peu de rythme, Fogiel a tenté de le faire vraiment répondre aux questions, PPDA essaie de traduire les questions pour que le Président les comprenne et y réponde et lui sort les mêmes conneries préparées par ses conseillers sur les peurs des français, la nécessite de règles pour l'Europe.

    Quel homme politique saura être un avocat convaincant de cette constitution Européenne ? Que font Delors, Jospin, Sarkosi, Bayrou ?
    La classe politique française est effarante par son incapacité à parler aux français, à s'en faire comprendre, entendre et par son incapacité à entendre et comprendre le peuple ! Veulent-ils tous voir gagner le non ?


  • 11 avril 2005 - Palmares 2005 de l'ADEME des émissions de CO2 des véhicules automobiles :

    le palmares complet ! pas un top 10 des plus propres ou des plus polluants !

  • 11 avril 2005 - Référendum sur la constitution européenne

    Une bonne façon de juger la constitution européenne est peut être de faire une lecture de la Constitution française. Où l'on peut s'apercevoir que ce nouveau texte est sans doute une avancée pour les libertés y compris dans notre si merveilleux pays.

  • 11 avril 2005 - De l'émission Spéciale sur l'Europe avec Jacques Chirac :

    Si je ne suis pas un fan de la politique spectacle, le lamentable travail de la presse en général et des journalistes en particulier, incapables de clarifier le débats et d'obliger les tenants du oui ou du non à entrer dans le coeur du débats et à le rendre compréhensible pour tous, m'incitent à approuver à priori le choix du président et de son entourage pour cette émission.

    Cela n'empêchera pas la critique à postériori ...

    Rappels :
    - Si il faut être journaliste pour obtenir une carte de presse, il n'est pas obligatoire d'en avoir une pour être journaliste.
    - Tous les citoyens ont le droit de vote, pas seulement les journalistes politique, ce débat nous concerne tous. Il n'y a pas de domaine réservé dans une société démocratique. La meilleur défense d'un spécialiste, ce n'est pas le corporatisme, mais la compétence.


  • 8 avril 2005 - De la fiabilité des produits Apple

    Voici un historique de mes produits Apple :

    J'ai acheté en juillet 2002 un iMac 800 dit tournesol, en Février 2005, les "kernel panic" se succèdent. Après enquête, c'est la carte vidéo qui a rendu l'àme. Le plan Apple care prit à l'achat couvre la réparation.

    Le 1er mai 2003, je commande un iPod 30 Go, qui m'est expédié le 6 juin, aussitàt reçu, je m'aperçois qu'il ne fonctionne pas. Le support Apple organise un échange, le remplaçant m'est expédié le 5 juillet et arrive avant que le transporteur ne vienne chercher le produit défectueux.

    Le 30 mars 2005, mon iPod refuse de fonctionner, après apple au support, un coursier vient le chercher le 31 mars et je reçois ce matin 8 avril un nouvel iPod 30 Go (neuf ou échange standard ????) je ne sais pas, mais le numéro de série à changé. Merci encore au plan Apple care.

    J'ai acheté 1 iPod et voilà que c'est le troisième que j'ai entre les mains ... J'espère pour Apple que tous les clients n'ont pas autant que moi, le plaisir de tester l'efficacité du support et l' intérêt des extensions de garantie


  • 7 avril 2005 - Les députés UMP se couchent à propos de l'amiante !

    Ceux qui ont annexé la Charte de l'environnement à la constitution françaises se couchent lamentablement en refusant une commission d'enquête parlementaire sur le dossier de l'amiante.

    Une ambiance de république bananière flotte sur cette làcheté !

    Profitez en pour découvrir Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante


  • 5 avril 2005 - Référendum sur la constitution européenne

    Je l'avoue j'ai été tenté par le non. Puis j'ai commencé ma réflexion ... et j'ai pensé à des choses que je n'ai vue clairement énoncée nulle part. Je me permet donc de vous les faire partager.

    Les principales raisons de voter non sont (sans prétention d'exhaustivité) :
    - la nature trop libérale de l'Europe,
    - le pouvoir de Bruxelles sans contre pouvoir
    - la crainte d'une Europe sans règle sociale
    Or, cette Europe, c'est l'Europe d'aujourd'hui, celle sans constitution.
    L'Europe est libérale depuis le traité de Rome qui crée une union économique et un marché unique. Avec la constitution, l'Europe devient vraiment politique. Avec un des règles démocratiques, une hiérarchie des pouvoirs, un texte régalien qui s'impose aux décisions des différentes instances.

    L'Europe devient un état de droit avec sa constitution, ses règles et ses gardes-fou : Cour européenne de justice qui peut vérifier la conformité juridique des choix politiques des instances européennes par rapports aux principes fondamentaux de la constitution. Constitution élaborée dans le cadre d'une convention réunissant des élus de tous les pays d 'Europe dans des débats publics.

    Le progrès social devient un objectif constitutionnel de l' Europe

    Dire non à la constitution, c'est ne garder que l'outil libéral, dire oui, c'est construire un espace politique, donc un espace de progrès.

    Alors, je dis Oui !


  • 2 avril 2005 - France : Apprentissage & emploi.

    «Je redemande instamment aux entrepreneurs français de recruter d'urgence, en contrat de professionnalisation ou en apprentissage, ces jeunes de 16-24 ans, a lancé, vendredi, le ministre de l'Emploi et de la Cohésion sociale sur LCI. La pyramide des àges des entreprises l'exige mais le patriotisme des entreprises du territoire national l'exige également.»

    Les entreprises ont un ràle citoyen, elles doivent participer à la formation de leurs futurs employés. De toutes les façons possible ! A l'oublier, elles vont de plus en plus nombreuses avoir de plus en plus de mal à recruter du personnel qualifié et formé. Celles qui ne le comprennent pas ou qui ne vont pas vite le comprendre vont vite souffrir. Nous sommes à la veille d' un "retournement" démographique, et déjà des branches professionnelles entières peinent à recruter. Ne rêvons pas pour autant à une baisse importante du chàmage. Le chàmage n'est pas le vrai problème de notre pays. Le vrai problème est le nombre important et réel de gens en incapacité sociale de travailler. C'est cela qui va se révéler dans les mois et les années à venir. C'est le défi à venir pour les hommes politiques.


  • 31 mars 2005 - Israël - France : A qui sera le plus nul !

    Fabien Barthez commence par avoir peur de fouler le sol d'un pays "dangereux" sans encore regretté d'avoir craché à la figure d'un arbitre.

    Le public qui siffle un hymne national et insulte un arbitre de façon douteuse à propos de sa nationalité.

    David Trezegue subit un tacle sauvage de Tal Ben Haim, qui fauche le Français. Fou de rage face à cette agression, David Trezeguet se relève et adresse un coup de tête à son agresseur.

    "L'expulsion de David est regrettable, il avait ouvert la marque quelques minutes avant. Il s'est fait couper en deux et il réagit. Le tacle par derrière aurait aussi dà être sanctionné d'un carton rouge" déclarait Raymond Domenech qui avait sélectionné fabien Barthez malgré son geste scandaleux et ses déclarations douteuses.

    Je propose la radiation à vie des deux joueurs français dont le comportement est intolérable, le remplacement de l' entraineur français dont la complicité avec ces comportements est scandaleuse et de déclarer le match perdu par Israël en raison de l'insupportable comportement du public. Je demande la tolérance Zéro dans ce sport qui doit être exemplaire, enfin !

  • 23 mars 2005 - INDE : Médicaments génériques menacés, malades en danger

    L'Inde est actuellement en train de changer sa loi sur les brevets afin de la mettre en conformité avec le droit sur la propriété intellectuelle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Cette modification va totalement bouleverser l'accès aux médicaments génériques, copies conformes, moins chères, des médicaments développés par les grands laboratoires pharmaceutiques. L'accès aux traitements sera dès lors restreint pour les malades des pays pauvres, et l'innovation leur sera refusée. C'est particulièrement vrai dans le domaine du sida. Interview d'Annick Hamel, responsable de la Campagne d'accès aux médicaments essentiels de MSF.

    Quel est ce monde où le profit prime sur la solidarité?

  • 22 mars 2005 - Référendum sur la constitution européenne :

    - Qui saura nous expliquer a quoi sert une constitution ?
    - Qu' est-ce que ça change d'avoir une constitution pour l'Europe ?
    - L'Europe sera-t-elle plus démocratique avec ou sans constitution ?
    - Les citoyens seront-ils mieux ou moins bien protégé contre une "directive Bolkestein" avec ou sans constitution ?


  • 19 mars 2005 - Salaires : la fin de non-recevoir du Medef

    Après les réticences exprimées par Ernest-Antoine Seillière sur d'éventuelles négociations salariales dans le privé, le vice-président du Medef, Guillaume Sarkozy, a affirmé samedi que de telles négociations n'auront tout simplement pas lieu. Une déclaration qui fait réagir gauche et syndicats.

    Jusqu 'à présent, le patronat s'est montré assez réticent sur l'ouverture de négociations salariales, tant le Medef, que la CGPME et l'UPA, invitant le gouvernement à ne pas se mêler d'un débat qui n'est pas de son seul ressort, selon eux. Mardi, le président du Medef Ernest-Antoine Seillière, avait ainsi déclaré que "dans le privé, la décision des salaires appartient à l'entreprise". D'ailleurs, avait-t-il martelé, "il n'y a pas d'autorité qui puisse décider des salaires, le Medef moins que personne". Ce samedi, Guillaume Sarkozy a enfoncé le clou : le vice-président du Medef a ainsi affirmé sur Europe 1 qu'"il n'y aura pas en France dans le secteur privé d'ouverture de négociations" sur les salaires. "Cela n'a jamais été et cela ne sera pas. Ce qui existe, par contre, dans les branches, ce sont des négociations sur les salaires minima".

    Mais pour le vice-président du Medef, les situations du public et du privé ne sont pas comparables. Dans le secteur privé en France, il n'existe pas de grand manitou qui, comme dans le public, décide des salaires. Vous avez 2 millions d'entreprises du secteur privé en France, et vous avez donc 2 millions de décisions et de négociations entre le patron et les salariés", a-t-il précisé. "Cela n'a rien à voir avec le sentiment de la population, des salariés en général, d'avoir suffisamment ou pas suffisamment de pouvoir d'achat. Ce sont deux choses différentes: les petites entreprises sur le territoire sont très inquiètes et leur niveau de résultat ne va pas être bon du tout en 2004", a-t-il résumé. Quant aux "grandes entreprises du CAC 40 qui ont fait des profits importants, il y a des syndicats et des comités d'entreprise. Si ces institutions du personnel trouvent que les salaires ne sont pas élevés dans ces entreprises, elles peuvent jouer leur ràle".

    Donc le frère Sarkosy appelle les salariés du privé à la grève, si ils veulent voir leurs salaires augumenter !

  • 18 mars 2005 - Les poids lourds de la Bourse de Paris ont gagné 50 milliards d'euro's en 2004!  

    Ensemble, les entreprises appartenant au CAC 40 ont dégagé, l'année dernière, un bénéfice net de 50 milliards d'euro. C'est 55 % de plus qu'en 2003. Et le club des 40 ne compte plus que 3 groupes déficitaires contre 5 un an auparavant et 8 il y a deux ans. Une amélioration liée en particulier à la croissance des activités en Asie et aux Etats-Unis. ( 18/03/2005 - Les Échos )

  • 17 mars 2005 - Vietnam - Société : Hô Chi Minh-Ville : 700 ouvrières de la SARL Vi Thai font grève.

    à 8 heures du matin, le 8 mars, près de 700 ouvrières de la SARL Vi Thai, spécialisée dans la production de moteurs et de soufflantes dans la zone franche Tàn Thuàn, Hô Chi Minh-Ville, se sont mises en grève.
    Elles dénoncent l'exploitation outrancière dont elles sont victimes, par la compagnie aux 100 % des capitaux taïwanais.
    Il s'agit de la deuxième grève d'ouvriers de la compagnie pour cette raison. Chaque année, la SARL Vi Thai signe un contrat de travail d'une durée d'un an avec les ouvriers. Le salaire stagne à 626.000 dàngs (environ 31 € /mois) alors que plusieurs personnes y travaillent depuis 8 ou 10 ans. Ce salaire ne permet pas de répondre aux besoins nécessaires de la vie courante. Elles doivent, en outre, travailler tous les jours jusqu'au 20h30. L'environnement de travail est très pollué et toxique et les ouvriers ne sont pas équipés de moyens de protection.
    à cause de ce manque, les ouvriers ont régulièrement des accidents du travail. Dans ce cas, les victimes doivent payer une amende de 50.000 dàngs par personne. De plus, la directrice adjointe de la compagnie n'a pas honoré sa promesse d'augmenter le salaire de 500 dong par heure. En bref, pour les intérêts du patronat, la vie des ouvriers de la SARL Vi Thai se trouve dans un état critique.
    HUONG LINH/CVN
    ( 10/03/05 )

  • 5 mars 2005 - Quand la vie d'otages et de leurs libérateurs est mise en danger ou détruite par l'armée américaine en Irak, on comprend a quel point l'armée américaine est perdue là-bas !Et être perdu, quand on fait la guerre, n'est pas le meilleur chemin pour la victoire. Est-il possible de gagner une guerre ?

  • 17 janvier 2005 - Le raz de marée.

    Hier soir, émission spéciale sur France 2. à la première chanson, je zape, je ne supporte pas de musique dans une émission qui parle de ce drame. Il y a trop d'émotion, trop de douleur. L' émission semble bien faite, respectueuse et décente mais cette interruption musicale quelque soit la qualité de l'interprète ou de la chanson m' insupporte. Je ne peux pas rester sur cette chaîne ...

  • 01 janvier 2005 - Bonne année à toutes et à tous ! et pensez aux victimes d' Asie du sud. Merci, ils n'ont pas d'assurance, eux ...
 
La Chronique
des Humeurs
de
Larmes Blanches

 





 





Aujourd' hui, c'  est [an error occurred while processing this directive] lundi 17 [an error occurred while processing this directive] janvier 2017 , il est 01:08:12 !

découvrir aussi :

L ar me s B la nc he s ... de Ri re s

[an error occurred while processing this directive] Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. [an error occurred while processing this directive] Version 6

Claranet Internet Service Provider
Hébergé par Claranet

 

 






Google



Wikipédia
PageSpinner
Apple Mac Os
Sommes nous seuls dans l'univers ?
Qui sait...
Vous pouvez aider à rechercher ET :
SETI@home
Signez en faveur d'un vaccin contre le SIDA